ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
MOUVEMENT TOGOLAIS POUR LA CAUSE COMMUNE 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Lorganisation du MCR

L'ORGANISATION DES COMITES REVOLUTIONNAIRES  
 
 
Souvent, le Comité révolutionnaire amorce son action avec un seul individu. Ce dernier, dans le cadre de son activité d'animateur, entre en relation avec d'autres personnes partageant ses vues et ses objectifs et convaincues, grâce à leur assimilation de l'enseignement contenu dans «Le Livre Vert», de la corruption des systèmes de gouvernement traditionnels et révolus et de la nécessité de remplacer ces systèmes dissolus. Les liens entretenus entre ces personnes sont une sorte d'accord tacite pour aller de l'avant et détruire une structure sociale fondée sur I'exploitation, la tyrannie, le sous- développement afin de la remplacer par la société naturelle, la nouvelle société socialiste Jamahiriyenne, annoncée par «Le Livre Vert». Que ce soit un individu ou un groupe qui prenne l'initiative d'annoncer l'ère des Jamahir, que ce message soit propagé de façon clandestine, de façon directe, grâce au contact personnel ou par des moyens indirects, il n'en demeure pas moins que la méthode suivie est celle-la même qui préside à I'organisation des Comités révolutionnaires. 
 
 
L'organisation du groupe révolutionnaire en Comité révolutionnaire signifie, en principe, que ce Comité est decidé à accomplir les devoirs qui lui sont impartis en sa qualité de groupe révolutionnaire organisé. Le devoir primordial et le plus important de tous consiste à organiser les masses populaires en Congrès populaires clandestins.  
 
Pour atteindre cet objectif, le Comité révolutionnaire entreprend d'organiser les masses populaires se trouvant dans sa mouvance en Congrès populaires clandestins. Ce Congrès, à ses débuts, peut ne comprendre qu'un seul membre : Mais le nombre de ses adhérents ne cessera d'augmenter jusqu'a ce qu'il embrasse, dans les plus brefs délais, toutes les masses populaires.  
 
 
De même, les Comités révolutionnaires contribueront à créer un grand nombre de Comités révolutionnaires annexes dans d'autres zones d'habitation. Ces Comités auront le même rôle et la même tâche d'organisation des masses. De la sorte, tout le peuple ou pour le moins, la majorité écrasante des masses populaires sera organisée en Congrès populaires et prêt à exercer l'autorité par l'intermédiaire de ces Congrès. Le peuple sera même prêt grâce à ces Congrès, à s'emparer au préalable du pouvoir de la manière qu'il jugera la meilleure. 
 
 
Le premier travail d'un Comité révolutionnaire implanté dans une zone déterminée consiste à établir une étude descriptive de cette zone en insistant particulièrement sur l'importance de cette zone, sur le degré d'évolution politique de ses habitants et sur leur capacité d'engager leur responsabilité et d'arracher leur droit à l'exercice du pouvoir. A la suite de ce travail préliminaire, le Comité établit un plan de travail pour la création du futur Congrès populaire clandestin auquel il invitera les masses à s'affilier en fixant secrètement les heures de réunion. Ce Congrès sera, par ailleurs, pourvu d'un secrétariat et de plusieurs comités populaires. Dès lors, commencera le réel travail d'harmonisation avec les autres Comités révolutionnaires et les autres Congrès populaires qui doivent lutter contre le système en place et doivent fixer I'heure H pour le renverser . 
 
 
L'existence d'une structure administrative rattachée au Congrès populaire de base dans une zone Z signifie l'existence d'une organisation populaire qui regroupe, en qualité de membres, un ensemble de personnes portant chacune la carte de membre de ce Congrès. Ces membres sont inscrits sur le registre des membres actifs. Ils paient une cotisation hebdomadaire ou mensuelle ou autre... Cela signifie aussi que lorsque les Comités révolutionnaires sont constitués dans une zone donnée, ils commencent d'emblée par l'éveil des masses en leur montrant l'échec flagrant du régime en place et l'importance qu'il y a à instaurer la Jamahiriya et le pouvoir populaire par l'intermédiaire des Congrès populaires et des Comités populaires. C'est là l'unique et la meilleure voie susceptible d'appliquer la véritable démocratie directe. 
 
 
Après la victoire de la Révolution populaire grâce à la destruction par les masses de l'instrument du pouvoir en place - cet instrument pouvant être un parti, une classe, une communauté, une alliance de partis ou toute forme que peut prendre le pouvoir traditionnel - on procédera à la prise en main de tout l'appareil de l'Etat. On aura, au préalable, proclamé l'organisation des masses en Congrès clairement définis qui donneront naissance à des Comités populaires spécialisés dans des domaines différents et qui auront la responsabilité du pouvoir exécutif. Ainsi les masses pourront-elles mettre en marche le train de l'Etat sans aucun désordre qui pourrait entraîner l'étouffement de la Révolution populaire dès le berceau. 
 
 
Tout ce que nous venons de dire devra se réaliser dans le cadre de la synchronisation entre les différents Comités révolutionnaires implantés dans le corps social. Ces comités sont nécessairement liés entre eux par un programme de travail dont le principe fondamental consiste à inciter les masses à s'emparer du pouvoir. 
 
 

 

(c) Mouvement Togolais pour la Cause Commune (MTCC) - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 20.10.2004
- Déjà 4472 visites sur ce site!