ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
MOUVEMENT TOGOLAIS POUR LA CAUSE COMMUNE 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Information

MOUVEMENT DES COMITES REVOLUTIONNAIRES 
Séminaire idéologique avancé pour les membres du MCR d’expression française 
Tripoli du 05 au 16 juillet 2003 
PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE CONSTITUTIVE DU RESEAU DU MCR D’EXPRESSION FRANCAISE 
 
Le quinze juillet deux mille trois à quinze heures trente minutes à Tripoli en Grande Jamahiriya s’est tenu l’assemblée constitutive du réseau du MCR d’expression française. 
 
Les pays suivants y ont pris part : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon,Guinée Bisseau, France, Ile Maurice, Mali, Niger, RCA, RDC, Sénégal, Tchad et Togo. 
 
Trois points étaient à l’ordre du jour : 
1- Définition des objectifs du réseau 
2- Choix du bureau du réseau 
3- Programme des activités de l’an 2004  
 
Après adoption de l’ordre du jour, les délégués ont salué l’initiative de la mise en place de cette structure qui va nous mettre en phase avec le Mouvement International des Comités Révolutionnaires. 
 
Abordant le 1er point, les délégués ont défini les objectifs du réseau qui se résument à : 
a) Préparer la rencontre avec le Mouvement International des MCR ; 
b) Coordonner les informations entre les différents MCR des pays membres. 
 
S’agissant du 2ème point, les participants sont tombés d’accord, après un débat houleux, sur le principe de reconnaître les pays dans le réseau et non les individus. Ils ont par ailleurs déterminé les postes à pourvoir au bureau du réseau. En suite il a été procédé au choix des pays membres du bureau provisoire du réseau : 
1- Coordination Générale TOGO 
2- Coordination Générale Adjoint RCA 
3- Secrétaire Administratif MALI 
4- Secrétaire Administratif Adjoint GABON 
5- Secrétaire aux Affaires Extérieures COTE D’IVOIRE 
6- Secrétaire aux Affaires Extérieures Adjoint BENIN 
7- Secrétaire à l’Organisation CAMEROUN 
8- Secrétaire à l’Organisation Adjoint RDC 
9- Secrétaire à la Formation NIGER 
10- Secrétaire à la Formation Adjoint FRANCE 
11- Secrétaire à l’Information SENEGAL 
12- Secrétaire à l’Information Adjoint TCHAD 
13- Secrétaire aux Finances GUINEE BISSAU 
14- Secrétaire aux Finances Adjoint BURKINA FASO 
15- Commissaire aux comptes ILE MAURICE 
 
 
Programme d’activiés 2004 
A) Séminaire de formation des formateurs sur le livre vert en Ile Maurice (Mars 2004) 
B) Assemblée Générale du Réseau du MCR d’Expression Française au Bénin (Mai 2004) 
C) Séminaire de formation sur le livre vert destiné aux professeurs de droit et d’économie des universités d’expression française en RDC  
(Ao‏ut 2004) 
D) Rencontre des membres de MCR sur le thème “Partis politiques – Associations et MCR : quelle alternative ?” au Niger en Novembre 2004. 
 
La réunion a pris fin à dix-sept heures par un appel de collaboration et de soutien des bureaux populaires à l’endroit des Mouvements Nationaux du MCR et du Réseau. 
 
Le Président de séance Le Secrétaire de séance 
Godefroy SODJINOU BOUROUBOU MBADINGOU (Bénin) (Gabon)  
 
************************************************* 
 
 
Le Défi d’Harare  
 
 
Mercenaires : la CIA, le MI6 et les services espagnols en cause 
 
La Presse (Tunis) 
 
11 Mars 2004  
Publié sur le Web le 11 Mars 2004  
 
Harare  
 
Le ministre de l'Intérieur du Zimbabwe, Kembo Mohadi, a accusé hier les services secrets américains, britanniques et espagnols d'avoir aidé des mercenaires présumés détenus à Harare et accusés d'avoir préparé un coup de force contre le gouvernement de Guinée équatoriale. 
 
"Ils ont été aidés par les services secrets britanniques, c'est-à-dire le MI6 (...), la CIA et les services secrets espagnols", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, lisant un communiqué préparé à l'avance. 
 
Le ministre a ajouté que l'objectif des mercenaires présumés était de renverser le gouvernement équato-guinéen du président Teodoro Obiang Nguema. 
 
Selon lui, le chef de la police et le chef d'état-major de l'armée de ce petit pays d'Afrique centrale étaient également impliqués dans le projet de coup d'Etat. 
 
"Les services de renseignements occidentaux ont persuadé les chefs des services de sécurité de Guinée équatoriale de n'offrir aucune résistance mais de coopérer avec les putschistes", a-t-il affirmé. 
 
Les autorités zimbabwéennes tiennent ces informations de Simon Mann, l'homme arrêté dimanche au Zimbabwe alors qu'il attendait l'avion transportant les 64 mercenaires présumés en provenance d'Afrique du Sud. 
 
Mardi, le ministre zimbabwéen de l'Intérieur avait révélé que Simon Mann était un ancien membre des SAS, (Special Air Services), les forces spéciales britanniques. 
 
Elles recoupent les déclarations du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, qui a lui aussi accusé des "puissances ennemies" ainsi que des multinationales opérant dans son pays, troisième producteur africain d’ « or noir », d'avoir financé un complot visant à le renverser.  
 
 

 

(c) Mouvement Togolais pour la Cause Commune (MTCC) - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 16.03.2004
- Déjà 4910 visites sur ce site!